News > La somnolence au volant menace au moment de partir en vacances

La somnolence au volant menace au moment de partir en vacances

Relaxnews
 - 06/07/2017

Juste avant de partir en vacances en voiture, une écrasante majorité (83%) d'automobilistes avouent réduire leur temps de sommeil, augmentant ainsi les risques de somnolence au volant, selon une étude publiée par l'assureur MMA.

Ce sondage révèle dans le détail que 79% des conducteurs sur le point de partir en vacances se lèvent plus tôt que d'habitude et que 22% se couchent plus tard la veille, certains cumulant même les deux. Dès lors, il n'est pas très étonnant que la moitié des départs (51%) s'effectuent tôt le matin, histoire d'anticiper les problèmes liés aux embouteillages.

Les problèmes de somnolence au volant concernent énormément de monde puisque 39% des personnes interrogées avouent conduire en étant fatigué avant même de prendre le volant et que 73% conduisent régulièrement plus de 2 heures sans faire de pause. Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que 64% des automobilistes français révèlent avoir déjà connu un épisode de somnolence au volant (bâillements répétés, difficultés à se concentrer, etc.). Pour 52% d'entre eux, cela s'est précisément produit au moment de partir en vacances.

Pour lutter contre la fatigue au volant, les Français plébiscitent les pauses ou des microsiestes (94%) mais également le fait de boire du café (57%), de baisser les vitres (49%) ou encore d'écouter de la musique à un niveau élevé (27%) voire même de rouler plus vite (5%). Ces mauvaises habitudes ont la vie dure et afin de sensibiliser les conducteurs aux risques de somnolence au volant, MMA mène tout cet été une campagne radio composée de multiples messages de prévention.

Cette enquête a été réalisée en ligne par l'IFOP pour MMA, du 12 au 15 juin 2017, auprès d'un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, titulaire du permis B.

 

 

Photo : ©KatarzynaBialasiewicz/istockphoto.com