News > Mesurera-t-on bientôt son alcoolémie grâce à un patch ?

Mesurera-t-on bientôt son alcoolémie grâce à un patch ?

Relaxnews
 - 08/08/2016

Des chercheurs de l'université de Californie, à San Diego, ont développé une nouvelle technologie qui pourrait permettre aux médecins et à la police de mesurer avec précision l'alcoolémie grâce à un patch connecté à coller directement sur la peau, pour détecter le niveau d'alcool dans la sueur du conducteur.

Développé par Joseph Wang et Patrick Mercier, cet appareil permet de suivre rapidement, et de manière non-invasive, le taux d'alcool dans le sang du conducteur, afin de prévenir la conduite en état d'ivresse, une des causes les plus fréquentes d'accidents de la route.

À ce jour, la manière la plus précise de mesurer l'alcoolémie dans le sang est plus intrusive, car elle nécessite de recueillir du sang du conducteur. La méthode la plus commune reste l'éthylotest, mais ce dernier n'est pas toujours fiable.

Ce nouvel appareil se colle simplement sur la peau et permet une mesure en seulement 15 minutes.


Sans fil vers un appareil mobile

Le dispositif libère de la pilocarpine, une substance qui pénètre la peau et lui fait sécréter de la sueur. Cette dernière entre ensuite en contact avec une électrode enrobée d'oxydase d'alcool, un enzyme qui réagit en présence d'alcool en libérant du peroxyde d'hydrogène qui sera ensuite détecté par le patch.

Les données collectées sont redirigées sans fil vers un appareil mobile ou un ordinateur. Il est aussi possible de configurer un système d'alerte pour que le dispositif vous prévienne, par exemple pendant une soirée arrosée, lorsque vous avez dépassé le seuil légal pour conduire.

Ce système pourrait aussi être utilisé pour prévenir la conduite en état d'ébriété, en l'intégrant au système de démarrage de la voiture.


Suivre l'alcoolémie 24 heures durant ?

On notera que, à ce jour, les chercheurs ont testé leur appareil sur neuf volontaires bien portants qui ont collé le patch sur leur bras avant de consommer soit une bière, soit un verre de vin.

Le système a non seulement reflété de façon exacte les concentrations d'alcool dans le sang des sujets, mais a aussi gardé toute sa précision après avoir été plié ou secoué, montrant que les résultats ne devraient pas être affectés par les mouvements du sujet.

L'équipe cherche actuellement à aller plus loin en développant un appareil qui pourra suivre l'alcoolémie 24 heures durant.

Ces recherches sont récemment parues dans la revue ACS Sensors.

 

Photo : ©UC San Diego