Test Drive > Daimler invente la voiture sans chauffeur

Daimler invente la voiture sans chauffeur

 - 06/01/2015

Capable de rouler toute seule et de réagir à la préence de piétons, la Mercedes-Benz F 015, mise au point par Daimler, est dotée d’écrans tactiles qui permettent une interactivité avec les passagers.


La Mercedes-Benz F 015, une « voiture de recherche » électrique et bourrée d’électronique, à la forme futuriste et arrondie, a été présentée début janvier à la veille de l’ouverture à Las Vegas du salon international d’électronique grand public CES.
 
La voiture a encore un volant, mais le siège généralement réservé au conducteur peut pivoter. Les passagers des deux sièges avant peuvent ainsi s’asseoir le dos à la route, en faisant face à ceux des deux fauteuils remplaçant la banquette arrière des véhicules actuels, un peu selon l’ancien "concept de la calèche », a noté Dieter Zetsche, le patron de Daimler.
 
Pendant que les passagers se relaxent, discutent ou vaquent à leurs occupations, éventuellement en utilisant l’un des six écrans tactiles intégrés au tableau de bord, aux portières et à la lunette arrière, le véhicule roule tout seul et les conduit à leur destination.
 
Outre les écrans tactiles, les passagers peuvent aussi interagir avec le véhicule grâce à des commandes gestuelles, ou déclenchées par les mouvements de leurs yeux.
 
Le véhicule « communique » également avec l’espace qui l’entoure, de façon différente selon qu’il est en conduite manuelle ou automatisée, et peut notamment réagir aux déplacements d’un piéton devant la voiture.
 
Lors de la démonstration de lundi soir, le prototype a ainsi projeté sur le sol devant lui la lumière d’un passage piéton virtuel pour indiquer à une personne sur le bord de la route qu’elle pouvait traverser devant lui en toute sécurité.
"C’est à notre avis le futur en termes de design, concept et communication de la voiture", a commenté M. Zetsche.
 
La voiture comme lieu de vie
Au-delà de la performance technique, le prototype se veut aussi le reflet d’une certaine philosophie. « Celui qui se concentre uniquement sur la technologie n’a pas encore compris comment la conduite autonome va changer notre société. La voiture va aller au-delà de son rôle de simple moyen de transport, et deviendra en fin de compte un espace de vie mobile », a prédit M. Zetsche. « Dans le futur, la voiture donnera accès à l’un des luxes les plus importants du 21e siècle : l’espace privé et le temps », a-t-il estimé, ajoutant que les véhicules « seront des cocons exclusifs sur roues ».
 
Le prototype devait circuler plus tard dans la soirée de lundi sur le « Strip » de Las Vegas pour rejoindre le stand du groupe au CES, où il restera exposé jusqu’au 9 janvier.
 
Les constructeurs automobiles s’annoncent très présents cette année au salon, avec des véhicules toujours plus autonomes et connectés.
 
Photo ©AFP PHOTO / SOPHIE ESTIENNE