Practical tips > Et si vous passiez au télépéage ?

Et si vous passiez au télépéage ?

 - 16/06/2016

Que vous soyez un habitué des autoroutes ou bien un utilisateur occasionnel, le badge de télépéage pourrait bien vous faire gagner un temps précieux en évitant les files d'attente. Zoom sur ce petit boîtier plus pratique qu'il n'y paraît.

Le télépéage, comment ça marche ?

Fixé sur le pare-brise de votre véhicule, le badge de télépéage, système aussi connu sous le nom « Liber-t », vous permet d'emprunter les voies de télépéage signalées par de grands « T » oranges. À votre entrée sur l'autoroute, en vous approchant du péage (jusqu'à une vitesse de 30 km/h), le badge sera automatiquement reconnu et vous pourrez franchir le péage sans avoir à marquer l'arrêt. Le principe reste le même pour sortir de l'autoroute. Finies les files d'attente donc ! Le badge de télépéage peut également permettre de gagner du temps à l'entrée et à la sortie des parkings Vinci, certains d'entre eux étant compatibles avec le système Liber-t.


Les tarifs

Pour profiter du système de télépéage, il faut souscrire à un abonnement chez l'une des 19 sociétés d'autoroutes comme Vinci et APRR. Précision importante : tous les badges de télépéage sont compatibles avec l'ensemble du réseau autoroutier français. Selon les prestataires, les tarifs varient généralement entre 1 et 2 euros par mois, auxquels il faut rajouter les montants des trajets effectués chaque mois. En fonction de son abonnement, l'utilisateur n'a pas à payer de frais mensuels les mois où le badge de télépéage n'est pas utilisé. Attention toutefois aux frais de non-utilisation, souvent fixés à 10 euros, qui s'appliquent en général après un an d'inactivité du badge.
Soulignons par ailleurs que la souscription s'accompagne de frais supplémentaires notamment pour l'activation de l'abonnement et l'expédition du badge. Les conducteurs qui pratiquent le covoiturage via des plates-formes comme BlablaCar et IDVroum peuvent toutefois bénéficier d'une petite remise au moment de la souscription.


Comment souscrire ?

L'abonnement au télépéage peut se faire de plusieurs manières. La plus simple reste la souscription par Internet sur le site de la société d'autoroutes choisie : le conducteur remplit un formulaire et choisit la méthode de règlement avant de recevoir son badge par courrier quelques jours plus tard.
Il est également possible de s'abonner directement dans les agences des différents prestataires, situées au niveau des péages sur certaines autoroutes. Les conducteurs peuvent aussi souscrire en appelant ces dernières par téléphone.
Pour les utilisateurs de chèques vacances, il existe également la possibilité d'ouvrir un compte Liber-t Vacances auprès des sociétés d'autoroutes. Celui-ci peut être approvisionné en chèques vacances jusqu'à 150 euros par an.


Quelques exemples d'abonnements

Chez la plupart des sociétés d'autoroutes, il existe des offres à 1,60 euro par mois d'utilisation pour les utilisateurs occasionnels. Les habitués de l'autoroute pourront quant à eux opter, par exemple, pour le forfait à 15 euros par an (soit 1,25 euro par mois) proposé par Bip&Go, filiale de la SANEF (Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France). Bien entendu, il convient d'ajouter à ces frais mensuels les montants des trajets autoroutiers réalisés chaque mois.

 

Crédits photos :
©APRR/CHABERT Xavier