News > La charge bidirectionnelle ou comment partager l'énergie

La charge bidirectionnelle ou comment partager l'énergie

 - 24/07/2020

(ETX Studio) - Audi est le dernier constructeur en date à annoncer travailler sur un système de recharge électrique bidirectionnelle. Les constructeurs automobiles souhaitent en effet s'impliquer à leur échelle dans la transition énergétique, par le biais de cette technologie transformant n'importe quel véhicule électrique en fournisseur d'énergie.

L'idée de charge bidirectionnelle (V2G) consiste à utiliser l'énergie contenue dans les batteries des voitures électriques (et hybrides rechargeables) branchées à des bornes dédiées afin de pouvoir alimenter en électricité à proximité une maison ou simplement soutenir le réseau de distribution d'énergie local. De fait, la voiture se transforme alors en véritable unité de stockage d'énergie, mise à disposition, selon les besoins qui l'entourent.

Il s'agit cependant d'une technologie encore complexe, qui nécessite notamment que le chargeur embarqué dans la voiture ainsi que la borne de recharge soient tous les deux bidirectionnels, c'est-à-dire que l'énergie puisse y circuler dans les deux sens (entrant et sortant). A noter que cela fonctionne également en théorie avec un deux-roues électrique.

En la matière, le groupe Renault est précurseur, avec notamment Nissan et Mitsubishi qui, en Asie, proposent déjà ce type de solutions, en partenariat avec des collectivités locales ou encore des entreprises. En Europe, Renault teste à grande échelle depuis 2019, notamment aux Pays-Bas, une flotte de Renault ZOE compatible avec cette technologie V2G.

Le groupe français souhaite ainsi jouer un rôle important dans la transition énergétique dans les années qui viennent. Concrètement, cela signifie qu'en cas de pic de consommation, des ZOE (ou d'autres) pourront injecter elles-mêmes de l'électricité dans le réseau local afin de soulager le fournisseur en énergie, simplement en restituant une partie de ce que contiennent encore leurs batteries avant de les recharger par la suite.

(Crédits photo : Courtesy of Renault / VanDerVaartfotografie Renault charge bidirectionnelle Utrecht)