News > Mosaert X Mini : "On a considéré la voiture comme un accessoire de mode" (Stromae)

Mosaert X Mini : "On a considéré la voiture comme un accessoire de mode" (Stromae)

 - 24/04/2021

(ETX Studio) - Le label Mosaert vient de présenter sa nouvelle capsule, en association avec le constructeur automobile Mini. En plus de toute une nouvelle gamme de vêtements, elle comprend une édition limitée de la Mini Electric, aux couleurs du label de Stromae. Le chanteur et ses associés évoquent cette collaboration inédite mais passionnante.

Comment est née cette nouvelle collaboration ?

Stromae : C'est Mini qui est venu vers nous et on était un peu surpris. On s'est dit que la marque correspondait assez au type de produits que l'on fait avec ce côté fun, dandy, élégant et qui ne se prend pas trop au sérieux. Il y avait deux possibilités : soit l'on faisait une one-off (un modèle unique, fait "sur-mesure"), soit on tendait vers une voiture commercialisée. Et comme on a envie de les voir rouler dans la rue, on a choisi de faire cette édition limitée. De toute manière, on est beaucoup plus créatif lorsque l'on a des contraintes plutôt que lorsque l'on nous laisse toute liberté...

Luc Van Haver : Ce projet nous permet de présenter quelque chose d'à la fois original et populaire. Puis la Mini est ancrée dans l'inconscient collectif, elle a marqué la culture populaire, car née pour répondre à un besoin des couches populaires puis qui a été adoptée par toutes les classes sociales. Nous associer à cette histoire fait donc sens par rapport à la démarche dans laquelle on s'inscrit.

Comment s'est passé le processus de customisation d'une automobile, une première pour vous ?

Stromae : Ça a pris deux ans. Coralie a commencé par avoir l'idée de ce tartan que l'on retrouve sur le toit et il nous a alors semblé évident d'aller dans le sens du dandysme à l'anglaise.

Coralie Barbier : L'idée était de trouver un chemin commun entre nos deux univers. On avait tous la même voiture iconique en tête, celle des années 60, verte avec le toit blanc. On voulait surtout faire une voiture facile à utiliser au quotidien, qu'elle ne soit pas jaune avec des grosses fleurs rouges !

Stromae : On pouvait faire ce qu'on voulait sur la carrosserie mais on s'est interdit d'en faire une voiture complètement bariolée, on voulait que ça soit mettable. On a considéré la voiture comme un accessoire de mode.

Luc Van Haver : Mini est aussi venu nous chercher pour notre créativité. De plus, quel que soit le support, on réfléchit toujours en tant que concept, ici quelque chose d'organique, avec des motifs que l'on retrouve à la fois sur la voiture et la collection de vêtement, qui ne vont finalement pas l'un sans l'autre. C'est important de noter qu'il y a eu une vraie collaboration entre les équipes et que l'on ne s'est pas contenté de s'échanger quelques e-mails. Il y avait aussi des contraintes budgétaires car on ne voulait pas d'une édition limitée trop chère par rapport au reste de la gamme.

Vous partagez avec Mini des valeurs autour des énergies renouvelables, du développement durable. Comment concilier aujourd'hui la mode avec l'écoresponsabilité ?

Stromae : Ça nous tient à cœur. On a toujours décidé de faire des quantités limitées et de les faire produire localement, chez nous. Plus récemment on a décidé de prendre un vrai virage écoresponsable avec des vêtements soit 100% en coton bio ou alors en matériaux recyclés (bouteilles, tapis, filets de pêche…). On peut toujours faire mieux, comme utiliser plus de matériaux recyclés. On vient aussi de commercialiser des sacs de lavage qui évitent que les micro-particules partent dans les eaux usées.

Luc Van Haver : On apprend tous les jours. Par exemple, je ne savais même pas qu'il y avait des serveurs qui étaient alimentés uniquement à partir d'énergies renouvelables et on a donc basculé vers cette solution. Il faut donc conserver cette remise en question, tout en faisant évidemment avec nos moyens.

A qui s'adresse cette voiture ?

Coralie Barbier : On se rend compte que c'est un budget, mais on a essayé de la penser comme un vêtement, qu'elle soit le plus accessible possible au plus grand nombre.

Stromae : Tous ceux qui ont un permis de conduire.

Quelle musique écouter dans cette Mini Electric Mosaert Edition ?

Stromae : Stromae c'est un peu daté, alors on écouterait plutôt le dernier projet de Caballero & JeanJass.

Coralie Barbier : Du Billie Eilish aussi.

Luc Van Haver : Et de la rumba congolaise !

Découvrir la vidéo de l'écoresponsabilité selon Stromae : youtu.be/eLbnjSLg8rI

(Crédits photo : Michael Ferire )

David Bénard