News > Plus grande, recyclée et connectée : à quoi ressemblera la roue du futur ?

Plus grande, recyclée et connectée : à quoi ressemblera la roue du futur ?

 - 09/09/2020

(ETX Studio) - Élément essentiel d'une voiture, la roue est en pleine mutation, qu'il s'agisse de la rendre plus "verte" ou même plus intelligente. Pour cela, les équipementiers rivalisent d'imagination et proposent des solutions plus ou moins abouties pour gagner en autonomie et en sécurité, avec des modèles tantôt plus grands que d'ordinaire, tantôt recyclés et même parfois connectés.

Des roues pour rouler plus longtemps

En 2019, Citroën a fait sensation avec son concept 19_19 qui se distinguait notamment par ses imposantes roues de 30 pouces, développées en partenariat avec Goodyear. La longueur de leur bande de roulement et leur faible surface frontale participent à gagner en autonomie. Elles agissent même au niveau du confort, la multiplication arythmique des stries générant moins de bruit de roulement. Autant d'aspects qui pourront après être adaptées à des roues plus grand public.

Un système d'alignement optimisé des roues

La gestion de la surface du pneu en contact avec le sol est primordiale dans l'usure du pneu et son efficacité. C'est pourquoi la start-up australienne Doftek a développé le premier système d'alignement actif des roues au monde. Ce système permet d'optimiser en temps réel la zone de contact entre les pneus et la route, donc de réduire leur usure, en jouant notamment sur le carrossage pour ajuster le parallélisme et l'inclinaison des roues. Baptisée AWAS (pour "Active Wheel Alignment System"), cette technologie permettrait, selon Doftek, de réduire d'environ 10% la résistance au roulement ainsi que la température des pneus. Aux constructeurs automobiles de maintenant l'intégrer à leurs prochains modèles.

Vers un pneu "intelligent" ?

Côté fabricants de pneus, Goodyear est sans aucun doute le plus innovant du moment. En 2018, il a ainsi présenté "Oxygene", un concept de pneu qui, en plus de nettoyer l'air en produisant son propre oxygène, présente la particularité d'être connecté. Ce pneu peut en effet échanger diverses informations d'un véhicule à l'autre grâce au LiFi (système de communication sans fil utilisant la lumière). Plus récemment, Goodyear a aussi testé sur une flotte de voitures aux États-Unis un pneu doté de capteurs analysant en direct de nombreuses données relatives à sa maintenance. L'idée est que ces informations, relatives à l'usure du pneu, puissent être remontées en temps réel au conducteur.

(Crédits photo : David Bénard / ETX Studio Citroën 19_19)